En Juin, dans votre jardin d'ornement

le .

Surveillez vos rosiers, guettez et supprimez les rejets qui peuvent pousser aux pieds et affaiblir la plante. Contrôlez les boutons, et traitez-les avec un produit adapté si vous constatez la présence de pucerons. Donnez-leur de l'engrais également, les fleurs seront plus nombreuses et plus belles.
Supprimez les fleurs fanées de vos plantes.
Coupez les feuilles de vos bulbes de printemps (narcisses, tulipes, jacinthes) à environ 15 cm du bulbe.
Commencez le semis des bisannuelles comme les pensées, les pirmevères, les giroflées, les myosotis et les pâquerettes à la fin du mois, vous les repiquerez en place en septembre pour une floraison au début du printemps.
S'il vous manque un peu de couleur et qu'il vous reste une place ombragée, semez la belle-de-nuit qui va colorer avec originalité et rapidité votre massif !
Le vent et la pluie ont tassé votre terre et ont formé une croûte qui asphyxie vos plantes, cassez cette croûte en binant le sol.
Eliminez les mauvaises herbes très régulièrement pour éviter qu'elles se ressèment.
Pensez à arroser les plantes les plus sensibles comme les hortensias, et aussi les plants que vous avez repiqués.
Fixez les nouvelles pousses de plantes grimpantes qui ont du mal à s'accrocher, avec du fil ou même du lien qui est plus souple et s'adaptera à l'évolution de la pousse.
Attention : Traitez vos rosiers contre l'oïdium, les taches noires qui font tomber le feuillage de vos rosiers. Pour cela utilisez de la bouillie bordelaise (solution de cuivre) qui existe en non colorée.
Pour un gazon épais tondez toutes les semaines et remontez la hauteur de coupe de votre tondeuse pour éviter qu'il ne sèche trop vite.
Il est encore temps de semer votre gazon mais c'est le dernier mois où c'est encore possible, car les fortes chaleurs de l'été vont cuire les semences.

Au travail dans votre jardin !

 

  • Prenez soin de vos rosiers en supprimant les rejets qui peuvent pousser à leurs pieds, qui pourraient les affaiblir. Si vous constatez la présence derosier pucerons, traitez vos rosiers avec un insecticide adapté. 
  • Attention : Traitez  en préventif vos rosiers contre l'oïdium, les taches noires qui font tomber le feuillage de vos rosiers. Pour cela utilisez de la bouillie bordelaise (solution de cuivre) qui existe en non colorée. Si la maladie est déclarée, la bouillie bordelaise n'est plus efficace, nous vous conseillerons des solutions curative dans nos points de vente.
  • Donnez-leur de l'engrais également, les fleurs seront plus nombreuses et plus belles. Supprimez les fleurs fanées pour faciliter la remonté de nouveaux boutons. 
  • Commencez le semis des bisannuelles (elles se cultivent sur 2 ans, semées en été elles fleuriront pour le printemps suivant) comme les pensées, les oeillets de poète, les primevères, les giroflées, les myosotis et les pâquerettes à la fin du mois, vous les repiquerez en place en septembre pour une floraison au début du printemps. 
  • S'il vous manque un peu de couleur et qu'il vous reste une place ombragée, semez la belle-de-nuit qui va colorer avec originalité et rapidité votre massif !
  • Le vent et la pluie ont tassé votre terre et ont formé une croûte qui asphyxie vos plantes, cassez cette croûte en binant le sol. Eliminez les mauvaises herbes très régulièrement pour éviter qu'elles se ressèment.binette
  • Pensez à arroser les plantes les plus sensibles comme les hortensias, et aussi les plants que vous avez repiqués. Fixez les nouvelles pousses de plantes grimpantes qui ont du mal à s'accrocher, avec du fil ou même du lien qui est plus souple et s'adaptera à l'évolution de la pousse.
  • Pour un gazon épais tondez toutes les semaines et remontez la hauteur de coupe de votre tondeuse pour éviter qu'il ne sèche trop vite.
  • Il est encore temps de semer votre gazon mais c'est le dernier mois où c'est encore possible, car les fortes chaleurs de l'été vont cuire les semences.

Le Compost

le .

activateur-compostQue faut-il mettre pour obtenir un compost de bonne qualité ?

Le compost est une transformation lente des déchets végétaux et animaux en amendement organique, sous l'action de micro-organismes. A proscrire : verre, plastique, plantes malades (qui ne feront que multiplier la maladie),activateur-compost mauvaises herbes montées en graines, aiguilles de pin et tonte de gazon traité avec un déherbant gazon dans un délai de 6 mois ! Votre compost n'est pas une poubelle, c'est un moyen économe d'obtenir un engrais organique.
Pour bien réussir un compost, il faut qu'il soit abrité du soleil et du vent afin d'éviter le dessèchement et il faut le protéger de la pluie pour éviter le lessivage.
En revanche mauvaises herbes, feuilles mortes, bois broyés, paille, tonte de gazon, déchets végétaux de cuisine seront les bienvenus !
Pensez à retourner régulièrement votre compost pour l'aérer et favoriser la décomposition. Vous pouvez aussi apporter un activateur de compost.

En Avril, dans votre jardin d'agrément

le .

Les jardiniers ont maintenant du pain sur la planche !

Avec les températures qui remontent, vous allez pouvoir enfin envisager les plantations printanières.

Pour vos balcons et terrasses, vous pouvez repiquer les géraniums et toutes les plantes de suspension (surfinia, bidens, verveine, scaevola, sunsattia ...).
On peut commencer à sortir les dippladénias, alstromères, lauriers roses, etc... , en les protégeant des courants d'air froid.
En cas de coup de froid annoncé, pensez à couvrir vos plantes d'un voile ou d'un papier journal !

Dans les massifs, c'est toujours le moment de repiquer les vivaces, les arbres et arbustes et les rosiers, désherbez entre vos vivaces et nettoyez vos massifs, puis, apportez un engrais. Repandez de l'engrais bleuissant aux pieds de vos hortensias bleus si vous souhaitez qu'ils conservent leur couleur.
Pensez aux paillages qui vous permettront de limiter le désherbage et les arrosages d'été.

Si les températures restent douces, on peut envisager les plantations d'annuelles d'été (oeillet d'inde, bégonia, pétunia, muflier, sauge ...).

Pour les plantes méditerranéennes (bougainvilliers, lantana, oliviers, agrumes ...), il faut rester prudent !

Pour les jachères ou massifs variés naturels, Fertiligène propose cette année des boites intelligentes : des mélanges de 30 espèces florales spécialement spécialisées pour attirer les coccinelles, les papillons, les abeilles ou encore pour éloigner les pucerons et tout cela de façon 100% naturelle.

Vous n'avez qu'à semer les graines et à profiter d'un beau jardin fleuri !

ferti-1

ferti-2

ferti-3

ferti-4ferti-5

ferti-6

 

 

 

 

 

Plantez les bulbes d'été : cannas, bégonias, muguet, dahlias, glaïeuls, lis, tigridias, cosmos tubéreux...

Pensez à espacer les plantations, afin d'étaler les floraisons.

L'astuce d'Annie : J'utilise pour planter mes bulbes, un plantoir, c'est plus facile et plus rapide.plantoir 

 

 

 

 

 

 

 

N'oubliez pas de protéger les jeunes pousses contre les limaces, de repiquer les premiers semis que vous avez réalisés à l'intérieur.

Vous pouvez bouturer certaines plantes vivaces commes les aubriètes et les sédums.

Attention : vos géraniums et pélargoniums ont passé l'hiver à l'abri et ils ont besoin de se refaire une beauté. Coupez les branches mortes ou pourries pour les rafraichir.

Tuteurez les digitales et aussi les delphiniums qui risquent de plier au vent.

Le + : Répandez vos cendres de cheminées autour des plantes sensibles aux limaces et aux escargots pour les tenir à distance.

 

Bien préparer le terrain pour le gazon

le .

 

Dans un premier temps, l’idéal est de faire un passage avec un motoculteur muni d’une fraise travaillant à 20 cm de profondeur. 

Ensuite, quand le terrain est suffisament sec pour travailler finement, niveler le sol avec un croc. Si le sol reste mou, rouler une fois et finir la préparation par un ratissage superficiel.PUBGAZON

Réhumecter légèrement le sol, et si il est trop sec, semer à la volée ou avec un semoir et rouler à nouveau après le semis.

 

La phase délicate est la germination. Si le sol est sec et que cela ne germe pas, dans ce cas, attendons la prochaine pluie, et laissons faire la nature. Ou, vous pouvez arroser, mais attention, une fois l'arrosage commencé, il faut le continuer régulièrement tant que le gazon n’a pas commencé son enracinement.

 

 

Quelques renseignements complémentaires sur: http://www.pelouses-net.com/

 

Les ravageurs & maladies de vos jardins

le .

Pour soigner vos plantes il faut savoir reconnaître leurs bourreaux, voici un guide des ravageurs & maladies de vos cultures :

Les ravageurs :

ravageur

ravageurs

Pucerons

Les pucerons sont de petits insectes à corps globuleux, vert, noir ou jaune. Les pucerons ponctionnent la sève des plantes. Ils se localisent généralement sur les nouvelles pousses du végétal, perturbant sa croisssance et son fleurissement. Les pucerons sont rapidement identifiés par le miellat qu'ils produisent ou par l'enroulement des feuilles qu'ils provoquent.

Aleurodes - Mouches blanches

Très souvent présents sur le feuillage des fleurs ou des plantes fleuries, les aleurodes peuvent être identifiés par les dégâts qu'ils occasionnent : décoloration, affaiblissement des plantes... Leur envol immédiat provoqué en remuant le feuillage est caractéristique de leur présence et nécessite une intervention rapide.

Acariens

Présents à la face inférieure des feuilles, ces ravageurs de très petite taille nuisent à l'esthétique et au développement des rosiers, arbres et arbustes d'ornement. Ils provoquent des décolorations de la face supérieure des feuilles. Elles jaunissent et se dessèchent. Sur les conifères, les acariens entraînent le jaunissement puis le dessèchement des aiguilles, suivi de leur chute.

Mineuses

Les mineuses creusent des galeries dans les feuilles des végétaux auxquels elles s'attaquent. Les feuilles voient alors leur fonction photosynthétique perturbée et se dessèchent.

Cochenilles

La cochenilles à l'apparence d'un petit flocon laineux blanc ou d'un petit bouclier brun vivent en colonies. Elles se collent à la face inférieure des feuilles ou contre les rameaux, et provoquent des dépigmentations, entraînant jusqu'à la chute des feuilles, et parfois le dépérissement de la plante entière.

Doryphores

Le doryphore est un coléoptère à corps jaune-orangé rayé de noir. C'est la larve, jaune orangée avec 2 rangées de points noirs de chaque côté, qui occasionne la majorité des dégâts en se nourrissant du feuillage des pommes de terre et des légumes.

 

Les maladies :

                                                                                          maladies_champignons

maladies

 

Botrytis

Maladie à l'origine de la pourriture grise. 

Phytophthora 

S'attaquant aux conifères, plantes de terre de bruyère forestière, choysia ou encore gerbera, ce champignon de sol se manifeste par un pourrissement racinaire, puis par le dessèchement progressif du feuillage pouvant aller jusqu'au dépérissement de la plante entière. L'humidité et la chaleur conjuguées favorisent son développement. 

Oïdium

Caractérisé par la formation d'un feutrage blanc sur les feuillages, bourgeons et jeunes pousses des végétaux, l'oïdium provoque des dessèchements et parfois la chute des feuilles atteintes. L'humidité et des températures douces lui sont favorables.

Rouille 

La rouille provoque la formation de petites pustules brunes ou orangées situées sur la face inférieure des feuilles. Celles-ci se déforment, cloquent, se dessèchent et finissent par tomber.

Tâches noires 

Principales maladies des rosiers, les tâches noires s'installent sur les feuilles, forment des tâches brunes et entraînent la chute des feuilles.

Cloque du Pêcher

C'est une maladie spectaculaire du pêcher caractérisée par l'enroulement, l'épaississement et le cloquage des feuilles, empêchant tout développement de fruits.

Tavelure

Principale maladie du pommier et du poirier, elle se caractérise par des tâches arrondies légèrement décolorées devenant brun-olivâtre et se regroupant jusqu'au dessèchement des feuilles.

 

En cas de doute, demandez conseils à notre équipe !

La Pharmacie de votre jardin

le .

Pour s'occuper de son jardin, que l'on ait une démarche naturelle ou plutôt chimique, l'important est de bien détecter les maladies ou ravageurs afin d'adapter au mieux les moyens de lutte à envisager !

Voici un petit guide des bons gestes et bons médicaments, mais rappelez-vous que, dans le doute, notre équipe est là pour vous écouter et vous renseigner. 

Recommandations professionnelles pour vos traitements        pour tous traitements respectez ces consignes !

  1. Munissez-vous d'une combinaison et d'un masque adéquat : les traitements ne sont pas conçus pour l'Homme.
  2. Ne mangez pas, ne fumez pas et ne buvez pas pendant le traitement car vous pourriez inhaler des vapeurs toxiques.
  3. Ne traitez pas si les températures ne sont pas comprises entre 12° et 21°C car les cultures ne sont pas réceptives.
  4. Faites attention au vent => le traitement peut se répandre sur d'autres cultures ou même sur vous : prudence !
  5. Respectez les doses prescrites sur les paquets.

Les traitements pour soigner vos plantes peuvent être bio ou chimiques. Attention utiliser des "produits bio" ne signifie pas qu'ils ne sont pas dangereux pour l'homme au même titre que les produits chimiques ! Pour ces produits aussi vous devez suivre nos recommandations d'utilisation.

Exemple : les désherbants biologiques à base d'acide naturel sont dangereux pour la santé !

 

LES INSECTICIDES : pour se débarrasser des insectes

Il faut savoir que les insecticides fonctionnent de deux façons :

  1. soit par contact : le traitement élimine l'insecte rapidement, dès que le produit est appliqué dessus et sa persistance d'action est de courte durée, c'est-à-dire que c'est un geste à répéter selon vos besoins.
  2. soit par systémie : le traitement appliqué sur la plante est absorbé puis véhiculé par la sève. Sa durée d'action est plus longue dans le temps (plusieurs semaines) utilisé pour des insectes piqueurs / suceurs de type pucerons ou thrips.

 

LES FONGICIDES : pour se débarasser des champignons

Les champignons présents sur les parties aériennes de la plante  (oidium, botrytis, mildiou, tavelure, taches noires, rouille) peuvent être stoppés ou freinés avec deux types de produits :

  1. soit préventif : le traitement bloque le champignon avant sa croissance et son développement initial,
  2. soit curatif : le traitement s'utilise lorsque le champignon attaque la plante, il va aider la plante à combattre et à freiner la maladie.

Quant aux champignons qui se développent sur les racines : (phytophthora et pythium) le produit s'utilise en arrosage au pied des arbres ou des jeunes plants.

 

LES DESHERBANTS* : pour se débarrasser des "mauvaises herbes"

Le produit utilisé est :

  1. soit curatif : il détruit les "mauvaises herbes" en place en agissant par contact.
  2. soit préventif : il empêche la levée des graines des "mauvaises herbes".
  3. soit total : il détruit l'ensemble de la végétation.
  4. soit sélectif : il respecte un certain type de végétation.

*on utilise des mouillants pour une meilleure pénétration des produits, ce qui augmente de 30% l'efficacité du traitement.

 

Apprenez à connaître les maladies et ravageurs de vos cultures, grâce à l'article qui leur est consacré !

Réalisation nicolas-b